Auth
Login:

Password:


Remember password
Registration



eng / rus

DES GOUTS ET DES COULEURS.Unknown Pages,1988(fr)

Ces vetements font scandale, un vrai pouvantail. Elle n’a ni gout, ni moderation. Rien que de la vulgarite qui prend plaisir se faire voir ».

C’est l’opinion de la majorit des gens « biens », des classiques. Ils ne parlent pas bien sur de Katia elle-meme, mais des vetements qu’elle cree. Il est vrai qu’ils sont devenus, depuis quelque temps, le sujet de vives discussions qui se dchainent dans plusieurs priodi­ques de la jeunesse.

« O est-donc leur dfaut principal. S’agit-il de leurs couleurs trs vives qui rejettent la laideur et l’inexpressivit. O bien sont-ils trop lgants et trop extra­vagants ?

Mais n’oublions pas surtout qu’il s’agit d’un style trs particulier qui s’adresse en premier lieu aux jeunes. Les adultes ne sont pas censs le comprendre. Le got de Katia, c’est notre got et son manque de modration nous arrange parfaitement. C’est notre styliste et notre style et nous ne porterons que des modles qui s’y accordent. A vous de les critiquer si vous y tenez tellement ». (extraits d’une lettre adresse la revue « Younost »).

 

Les apprciations sur le style de Katia Mikoulskaya se contredisent. Les uns parlent d’« lgance », les autres crient la vulgarit. A qui donner raison ? Katia elle-mme rplique que les uns comme les autres sont dans l’erreur car il n’existe pas de « style Mikoulskaa ».  «Tu comprends, ce que je fais n’a aucun rapport avec la mode. La question du succs de mes vetements ne me proc­cup pas : il m’est tout fait indiffrent qu’ils soient ports ou non. Ce n’est pas pour a que je les invente. Ils sont une expression de ma personnalit, mes por­traits si tu veux. Je rve parfois de les couvrir de verni et de les ranger comme les chantillons d’une exposition... Mais alors il me serait difficile de trouver quelque chose de pareil car je les mets pour sortir et pour aller l’institut. Les gens sont scandaliss par une pelisse de renard bleu porte avec des chaussures de sport. »

A premire vue cela peut paratre bizarre et mme dplac. Pourquoi faut-il allier deux choses aussi diffrentes, qu’est-ce que cela veut dire en fin de compte ? Katia hausse les paules.

« Tout simplement c’est de mauvais ton de s’habiller chic quand vous avez de l’argent, mais les gens le font tout de mme... Alors je veux le dmontrer d’une manire un peu absurde, il est vrai. »

Toutes les crations de Mikoulskaa n’ont pas bien sr ce contenu moralisa­teur, mais chacune est une preuve de son attitude ironique et de sa vivacit d’esprit. Autrement, les vtements per­dent de leur fracheur et deviennent fades, pense-t-elle.

« Moi mme, j’essaie toujours de crer un contraste, dit Katia. Quoi de plus discordant par exemple qu’une vareuse jaune avec bandoulire et des fourrures, ou bien un pantalon de drap agrment de dentelles multicolores. Mes admira­teurs ne confondroni jamais un habi a'e fte sign Mikoulskaa avec aucune autre cration, du moins, je l’espre.

Mme chose pour les tissus, j’essaie de ne pas les acheter dans les magasins, je les cherche plutt sur les marchs aux puces ou chez des vieilles femmes. Je le fais pour ne pas rougir de mes modles l’occasion d’une prsentation la Maison de couture o Ton retrouve par­tout la marque “fabriqu Ivanovo”. »

Un fait intressant : les mannequins de Katia sont ses amis et ses connais­sances. Rien d’tonnant car ce sont eux qui la comprennent le mieux, affirme-t- elle.

On a propos Katia, 21 ans, de diriger une cooprative de couture pour jeunes « Avangarde », une des plus grandes Moscou. Elle a sign un contrat de coopration de trois ans. Que fera-t-elle de son diplme d’architecte ? (Dans un an elle termine l’Institut d’architecture de Moscou.)

« Je n’en sais rien, rtorque-t-elle. Peut- tre vais-je le mettre dans le tiroir et me consacrer la couture... Elle ajoute, aprs un moment de rflexions : Finale­ment, l’architecture et la couture ne sont pas des choses tellement loignes Tune de l’autre. Peut-tre que, dans quelques annes, je ferai un projet invrai­semblable dans le style de mes vte­ments... »  Oleg KARMAZ photo :Victoria IVLEVA,


« go back
2006-2012. Kompost. Sitemap
@Mail.ru